Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Les richesses faunistiques et floristiques de Madagascar

Les richesses faunistiques et floristiques de Madagascar

Madagascar est connue pour ses paysages époustouflants, mais aussi, et surtout pour sa biodiversité unique. Alors, pourquoi ne pas effectuer un séjour dans la grande île ? Vous y découvrirez notamment les fameux lémuriens et une épice d’une valeur très importante qui n’est autre que la vanille.

L’Indri, le plus grand des lémuriens

Lors d’un voyage à Madagascar, il est impossible de ne pas admirer les lémuriens. Ces primates sont endémiques de la Grande île. Ils constituent un des principaux atouts touristiques du pays. Le plus grand d’entre eux est nommé Indri.Ce dernier est aussi appelé Babakoto par les Malgaches.Il est localisé dans les forêts de l’est, notamment dans le parc national d’Andasibe-Mantadia.Il est reconnaissable à son cri puissant et perçant qui peut résonner jusqu’à 4 km à la ronde. Il se distingue également par son pelage noir et blanc. Concernant son alimentation, il se nourrit de feuilles, de graines, de fruits, de fleurs, de bourgeons et d’écorces. Il est donc strictement herbivore. Cette espèce est protégée par des tabous ou fady, dans la langue locale. Il est traité comme un animal sacré qui ne doit pas être chassé ni blessé. Sachez que l’Indri est monogame, il ne se sépare de son partenaire qu’après la mort de ce dernier.

L’Aye-aye, une étrange créature

Un voyage Madagascar sera l’occasion d’observer une des créatures les plus étranges au monde. Il s’agit de l’Aye-aye. Ce lémurien a une apparence unique. On peut l’assimiler à un gros chat domestique, mais doté d’une tête de furet. Ses oreilles sont semblables à celles des chauves-souris, ses dents poussent constamment, ses yeux sont vert perçant et son majeur est démesurément bien plus long et différent de ses autres doigts. Il faut savoir que cet animal est insectivore et frugivore. Pour se nourrir, il tapote le tronc des arbres afin de détecter des larves d’insectes qu’il extirpe à l’aide de ses doigts si spéciaux. En ce qui concerne son mode de vie, il est solitaire et nocturne. Il est par conséquent assez difficile à apercevoir. À propos de sa répartition dans la Grande île, son habitat se trouve essentiellement sur la partie est du pays et aussi sur quelques zones du nord et du nord-ouest.

Les secrets de la vanille de Madagascar

Un voyage à Madagascar ne se résume pas seulement à l’observation des lémuriens. En effet, la flore malgache est aussi d’une grande richesse. En l’occurrence, l’île possède une large variété d’espèces d’orchidée, dont une très précieuse. Il s’agit de Vanilla planifolia. Celle-ci produit la vanille. Bien qu’elle ne soit pas endémique de la Grande île, cette plante est devenue une pierre angulaire de l’économie locale. La région Sava, située au nord de l’île est une destination idéale si vous voulez observez son mode de culture et d’élaboration. Cela demande beaucoup de patience et de savoir-faire. Ces méthodes comprennent notamment la pollinisation artificielle de la fleur du vanillier, le trempage à l’eau tiède, le séchage et le triage des gousses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *