Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Voyager en avion avec son enfant : comment prévoir le mal de l’air ?

Voyager en avion avec son enfant : comment prévoir le mal de l’air ?

Lors des voyages en avion, les enfants sont sujets à diverses incommodités dues à la réduction de la pression atmosphérique et de la quantité d’oxygène dans l’air au fur et à mesure que l’avion prend de la hauteur. Alors, comment faire pour que le voyage en avion de votre enfant se déroule au mieux ?

Des médicaments en pharmacie en ligne pour prévenir le mal de l’air et voyager tranquille

Comme la pression atmosphérique et la concentration d’oxygène dans l’air dans un avion sont nettement inférieures que celles de l’environnement au quotidien, les enfants et les nourrissons ont du mal à les supporter même si les cabines sont pressurisées. Certains médicaments permettant de prévenir le mal de l’air sont disponibles dans les pharmacies en ligne. Si votre enfant souffre d’otites à répétition, de rhinite ou d’une obstruction nasale, il est nécessaire de prévoir un décongestionnant nasal qui l’aidera à équilibrer la pression dans ses oreilles. Toutefois, si votre enfant souffre d’une otite moyenne aiguë, il est fortement déconseillé de le faire voyager en avion au risque de perforer son tympan. Mieux vaut attendre 15 jours après le traitement pour prendre l’avion. D’autres enfants ont également des difficultés à s’adapter aux contraintes d’un voyage en avion parce qu’ils présentent de troubles de comportement avec hyperactivité ou des troubles anxieux. Si c’est le cas chez votre enfant, vous pouvez lui donner des médicaments homéopathiques disponibles en pharmacie en ligne pour que vous puissiez voyager en toute tranquillité. Toutefois, avant de commander les médicaments, il est nécessaire d’évaluer le tempérament de votre bambin puisque certains médicaments peuvent augmenter l’agitation de l’enfant.

Les bonnes solutions pour éviter les inconforts les plus fréquents en avion

Les fluctuations de la pression atmosphérique les plus importantes se produisent lors du décollage et de l’atterrissage de l’avion. Pourtant, ces changements de pression sont à l’origine des maux d’oreilles chez les enfants comme chez les adultes. En effet, la membrane du tympan se bombe ou se rétracte sous l’effet de la pression et peut causer une douleur intense, semblable aux symptômes d’une otite moyenne. Pour prévenir les maux d’oreilles, l’idéal est de donner un bonbon ou un chewing-gum à votre enfant pendant le décollage et l’atterrissage. S’il s’agit d’un nourrisson, vous pouvez lui donner son biberon ou le faire téter. Au cas où l’enfant se plaint encore, il est conseillé de lui pincer légèrement le nez et lui dire d’expirer doucement tout en fermant la bouche. Par ailleurs, la diminution de la pression atmosphérique peut également être à l’origine de ballonnements abdominaux ou aérocolie chez l’enfant. Pour le soulager et l’aider à expulser les gaz, il est recommandé de lui masser la région abdominale ou anale ou encore d’insérer un thermomètre rectal, tout cela dans les toilettes de l’avion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *