Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Voyager avec son chien

Voyager avec son chien

 

Golden Retriever in the boot of the car ready to leave home

Votre chien est votre plus fidèle ami, il est alors hors de question de voyager sans lui. Pour que l’aventure se déroule dans les meilleures conditions, suivez les différentes étapes qu’il faut absolument prévoir avant de partir avec votre adorable compagnon à quatre pattes.

Vacciner et traiter son chien contre les parasites

Voyager avec son chien ne s’improvise pas. Pour qu’il puisse poser ses pattes hors de nos frontières en toute sérénité, renseignez-vous au préalable auprès de l’ambassade du pays de destination sur les vaccins exigés. Dans tous les cas, la vaccination antirabique est incontournable dès que l’animal a plus de trois mois. Il faudra vous y prendre à l’avance car l’injection est valide 21 jours après la visite chez le vétérinaire et doit avoir moins d’un an. Certains pays n’acceptent pas qu’un chien rentre sur leur territoire s’il n’a pas subi un traitement antiparasitaire, encore moins s’il ne lui a pas été appliqué entre 24 et 48 heures avant le départ. Les pays sont nombreux à demander les certificats de vaccination antirabique et sanitaire international, validés par la Direction départementale des Services vétérinaires. Si vous voyagez dans l’Union européenne, vous devrez présenter un passeport européen, délivré uniquement par un vétérinaire agréé qui certifie que votre fidèle compagnon a été vacciné contre la rage. N’oubliez pas de demander à votre vétérinaire un certificat de santé qui atteste que votre animal est en parfaite santé. Ce document officiel lui facilitera grandement l’accès au pays convoité !

Identifier et assurer votre compagnon à quatre pattes

L’Union européenne astreint les voyageurs accompagnés de leur chien de l’identifier au moyen d’une micro puce électronique. S’il est tatoué avant le 3 juillet 2011, vous êtes également dans la légalité, sauf si vous quittez l’Europe. Cette obligation concerne les chiens de plus de quatre mois et ceux considérés comme dangereux, son objectif étant de certifier leur vaccination contre la rage. D’autre part, il est vivement recommandé de souscrire une assurance multirisque, dans le cas où votre chien causerait des dégâts matériels ou des blessures. Et pour le protéger, vous pouvez opter pour une mutuelle santé qui prend en charge les frais vétérinaires à l’étranger.

Les affaires à emporter dans votre sac à dos

Votre chien sera tout heureux d’explorer un nouveau territoire et trouvera plus facilement ses repères si vous pensez à emporter avec vous ses objets familiers comme son tapis, sa gamelle, sa balle favorite. N’oubliez pas de prendre une trousse à pharmacie comprenant un produit antiseptique, des compresses, un insecticide, des anti diarrhéiques, un thermomètre et éventuellement un sérum antivenimeux.

Un transport en toute sécurité

Vous voyagez en voiture ? Installez toujours votre chien à l’arrière. S’il est de petite taille, il se lovera avec plaisir dans son panier ou sa cage. S’il est plus grand, une grille fera parfaitement l’affaire. Vous pouvez également attacher son harnais à la ceinture de sécurité. Votre chien souffre peut-être du mal des transports ? Evitez de lui donner à manger 12 heures avant le départ et administrez-lui un anti nauséeux prescrit par votre vétérinaire. Sachez qu’en voiture, le plus gros danger pour votre fidèle compagnon reste la déshydratation. Il est donc fondamental de prévoir des pauses toutes les 2 heures au minimum pour lui donner à boire et lui permettre de se dégourdir les pattes. Bien évidemment, vous ne le laisserez sous aucun prétexte tout seul dans la voiture, surtout s’il fait chaud car un coup de chaleur peut le faire mourir en seulement dix minutes. Si vous prenez le train avec votre chien de moins de 6 kilos, il convient de l’installer dans un sac adapté ou de le tenir en laisse. Au-delà, la laisse est obligatoire, mais aussi la muselière. Enfin en avion, quelques précautions doivent être prises. Commencez par vous assurer préalablement que la compagnie aérienne acceptera votre compagnon et pensez à toujours avoir avec vous le carnet de santé et le passeport européen si vous voyagez en Europe. Dans le cas où il s’agit d’un chien d’assistance, il est indispensable d’être muni d’un certificat d’aptitude. Pour un chien de moins de 6 kilos, votre fidèle compagnon voyagera avec vous en cabine, dans un sac ou une cage de transport. Au-delà, votre animal de compagnie devra voyager en soute, dans une cage réglementaire.

Les formalités douanières

Une fois arrivé à destination, les autorités vérifieront que vous respectez les modalités d’entrée des animaux de compagnie. En Europe mais aussi hors Union européenne et dans les Territoires d’Outre-Mer, la douane vous demandera de prouver que votre chien est âgé de plus de trois mois, qu’il est pucé et qu’il est bien vacciné contre la rage. On vous réclamera systématiquement le certificat sanitaire ou le passeport, international ou européen. Certains pays comme Malte, l’Irlande, le Royaume-Uni et la Finlande s’assureront que votre animal de compagnie est également traité contre l’échinococcose. Dans tous les cas, prenez soin de contacter l’ambassade du pays que vous allez visiter avant de partir. Il s’agit du meilleur moyen de voyager l’esprit tranquille avec votre chien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *