Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

La Roumanie, le pays des Ours

La Roumanie, le pays des Ours

Connue pour Dracula, le Danube, ou encore Eugène Ionesco, la Roumanie est également le berceau de l’ours brun. On compte aujourd’hui plus de 5500 individus dans le pays soit 40% de la population européenne. Alors qu’en 2013 on accusait les ours slovéno-pyrénéens d’avoir tués 172 animaux d’élevage, en Roumanie la moyenne annuelle ne dépasse pas 400 victimes. Et les propriétaires de toutes les bêtes tuées sont indemnisés par le ministère de l’Agriculture.

LA COHABITATION

Chaque détail étant organisé pour que la cohabitation entre l’Homme, les troupeaux, et l’ours soit de vigueur, le mammifère fait ainsi parti du paysage depuis des siècles. Ils font donc partis du patrimoine du pays comme les kangourous en Australie ou encore les lions en Afrique de l’Est. Les troupeaux sont ainsi gardés par des bergers. Au printemps, les gardes forestiers apportent de la nourriture aux ours pour les fixer en montagne et éviter qu’ils n’attaquent les troupeaux pour se nourrir.

L’OBSERVATION

Peu à peu, le tourisme d’observation des ours se développe en l’installation d’affûts près des sites de nourrissage. Pour y accéder, il faut être silencieux, à pas de loup pour espérer admirer le plus grand mammifère d’Europe en liberté. Cette activité dure jusqu’à l’automne car les vergers regorgent encore de fruits suscitant l’appétit des ours.

Tout cela est possible car en Roumanie, l’ours est aimé et respecté même si son image reste liée à celle du dictateur communiste Nicolae Ceausescu. Ce dernier réserva la chasse uniquement pour ce mammifère, gibier royal, ce qui amena au développement de sa population (7000 individus en son temps). Par ailleurs, l’image de l’ours n’est pas utilisée à des fins commerciales ou culturelles à l’exception d’une marque de bière Ursus.

Un jour peut-être aurez vous la chance de croiser l’ours brun, symbole de la Roumanie sauvage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *