Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Huit choses de la Corée du Sud

Huit choses de la Corée du Sud

Grande oubliée asiatique des tours du monde et des projets de voyage des touristes, la Corée du Sud est souvent réduite à une comparaison avec ses voisins chinois et japonais. Pourtant, cette petite péninsule du bout du monde ne ressemble à aucun autre tant sa culture est unique, fruit d’une histoire compliquée, remplie de persécutions et de batailles pour l’indépendance, de chamanisme et de confucianisme, de choux fermenté (kimchi) et d’alcool de riz (soju) ! Vous seriez surpris de voir que l’image que nous avons de ce pays est en fait très largement faussée… Et pour le prouver, voici huit choses que vous ne saviez surement pas sur la culture coréenne !

1 Des milliers d’années d’union pour… 74 ans de division

Quand on dit « Corée du Sud », la plupart des esprits pense directement à la guerre avec la Corée du Nord et imagine que cette division a toujours existé. Ce qui est faux ! La péninsule coréenne n’a été divisée entre Nord et Sud qu’en 1945 à la suite de la Seconde Guerre Mondiale à l’initiative des Etats-Unis et de l’URSS. Avant cela, le Nord et le Sud ont toujours été unis au sein du royaume de Goryeo (918-1392) puis de celui de Joseon (1392-1897)

@Morgane Roy

2 La société coréenne est confucéenne

Il est impossible de comprendre la Corée du Sud ou de s’y intégrer sans saisir l’importance du confucianisme dans la vie de tous les jours : les relations sociales, professionnelles et même amicales sont régies par les principes du confucianisme, cette philosophie de vie inventée par Confucius au Ier siècle av. J.-C. L’un de ses principes veut que les individus doivent un respect sans limite à leurs aînés. Peu importe que la personne ait trois ou vingt-cinq ans de plus que vous, vous devrez lui parler en utilisant un des registres polis, vous incliner, lui servir son verre à table… Même après leur mort, les ancêtres de la famille sont vénérés lors de la cérémonie du jerye qui a lieu une fois par an, à l’anniversaire de la mort du défunt et durant laquelle tous les membres de la famille viennent se prosterner devant l’autel des ancêtres chargé d’offrandes et d’alcool !

3 Le coréen s’écrit avec un alphabet

Contrairement à ses voisins qui utilisent les idéogrammes chinois, la Corée du Sud se démarque par son alphabet. Inventé au XIVe siècle par le roi Sejong, il est dit-on assez simple pour être appris en « 3 heures pour un intelligent et en 3 jours pour un idiot ». Chaque lettre se combine en bloc de 2, 3 ou 4 pour former des syllabes puis chaque bloc syllabaire se combine pour former des mots ! C’est aussi simple que cela.

4 La « religion » endémique de la Corée du Sud est le chamanisme

Proches des anciennes tribus de Sibérie, les premiers Coréens pratiquaient le chamanisme, appelé muism, c’est-à-dire la croyance en laquelle la nature, les animaux et tout ce qui nous entoure peut-être habité par des esprits. Une des figures centrales de la culture coréenne est celle de la chamane, appelée mudang, que les Coréens n’hésitent pas à aller visiter (même aujourd’hui) pour des rites de purification, contacter un esprit, se faire faire un talisman de chance ou savoir si une union est de bonne augure ! Pour preuve de la puissance de ces chamanes, l’ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a été démise après que l’opinion se soit rendue compte qu’elle avait extorquer plus de 60 millions de dollars sur les conseils de sa « chamane-confidente » !

5 Le soju est l’alcool le plus vendu au monde

L’alcool le plus vendu au monde n’est ni la bière, ni le whisky, ni le vin… mais bien le soju, cet alcool de riz traditionnel que les Coréens boivent très souvent pendant les repas. Cet alcool est arrivé en Corée via les invasions des Mongols, eux-mêmes ayant appris à distiller cet alcool chez  les Perses.
La consommation du soju est liée à une étiquette très stricte, elle-même liée au confucianisme : on ne sert jamais son propre verre, on sert les aînés en premier, on ne boit pas avant eux, on reçoit son verre à deux mains, on boit en se détournant un peu sur le côté si on est le plus jeune, on tient sa manche si on est celui qui sert… Un vrai cérémonial !

6 La Corée vit déjà à l’heure de la 5G

Depuis octobre 2018, la Corée du Sud est passé à la 5G. Télécharger un film dans le métro de Séoul vous prendra environ 5 secondes ! On est loin de la France et de ses zones sans réseau !

7 Savoir son âge coréen

Si vous avez 20 ans en France, vous aurez 21 ans en âge coréen. En effet, les Coréens considèrent que le compte commence lors de la conception et non de la naissance. Ainsi, l’enfant a un an à la naissance. De plus, le changement d’âge est acté en janvier chaque année (peu importe si vous êtes né en juillet ou en novembre). Ainsi un enfant né le 1 novembre 2019 aura 4 mois au 1er mars 2020 en France… et 2 ans en Corée du Sud !

8 Les noms coréens sont presque toujours composés de trois syllabes

Même les journalistes s’emmêlent un peu les pinceaux avec les noms coréens, pourtant c’est très simple : ils sont toujours composés de trois syllabes. La première est toujours le nom de famille (car le clan prédomine sur l’individu). Certains des noms les plus répandus sont Choi, Lee ou Park.  Les deux syllabes suivantes forment le prénom : la première des deux est la syllabe générationnelle (tous les frères et soeurs d’une même génération ont la même) ; la seconde des deux est la syllabe libre et doit former avec la première un ensemble harmonieux ayant un sens flatteur ! Besoin d’un exemple ?  Prenons le nom Lee Ji-Young : « lee » est le nom de famille, « ji » la syllabe générationnelle (par exemple la soeur de Lee Ji-Young s’appellera Lee Ji-Eun) et « young », la syllabe libre signifiant « glorieux » !

 

Elise Ducamp

Auteure de Quelque chose de Corée du Sud, éditions Nanika, 2018.

Tous les autres livres de la collections « Quelque chose de » à découvrir sur le site internet des éditions Nanika : www.editions-nanika.fr (Côte d’Ivoire, Mexique, Bali, Nouvelle-Zélande, Mexique, Tunisie…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *