Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

A la découverte du désert d’Atacama

A la découverte du désert d’Atacama

Parmi les innombrables merveilles naturelles dont disposent le Chili, deux joyaux brillent plus que les autres. D’une part la Patagonie au sud, bout du monde dont une grande partie reste toujours inconnue des cartes et terres d’aventure pour voyageurs en soif de nature sauvage. D’autre part, le désert d’Atacama au nord, terre hostile dont l’aridité fait référence mondiale, et où l’activité volcanique a créé de véritables œuvres d’art.

 

Bien que la majorité des voyageurs privilégie le sud, le désert a pourtant bien des atouts pour ne pas laisser le pèlerin indifférent. A commencer par sa facilité d’accès. Depuis Santiago, comptez deux heures de voyage pour rejoindre San Pedro de Atacama, camp de base à toutes les excursions. Deux heures pour changer complétement de monde, le choc à la sortie de l’avion est garanti !

 

Le désert sait ensuite proposer une grande variété d’activités, allant de la simple balade dans la vallée de la Lune, au trek à cheval sur plusieurs jours pour découvrir son intimité. Sans oublier la possibilité d’observer volcans, geysers, lagunes salées, faunes locales, ou encore de partir à la recherche de fragments de météorites ou faire du snowboard sur les dunes de sable de la vallée de la mort.

 

Mais ne vous fiez pas aux apparences : le désert, bien qu’en apparence dompté, reste sauvage et hostile. Le jour, un soleil de plomb s’alliera à un air sec pour vous déshydrater, laissant le soin à la nuit glaciale de finir d’user corps et esprits. Partir dans le désert ne s’improvise pas, réserves en eau et en essence font souvent parties des bagages, tout comme les doudounes et les gros pulls.Pourtant, une fois que vous y êtes, vous pouvez découvrir des paysages lunaires, ou quasi rien ne pousse et où pourtant la vie a réussi encore une fois à s’adapter. Vous pouvez observer un ciel étoilé à vous couper le souffle, illuminant le désert comme si vous étiez en plein jour. Salars de Tara, vallée Arcoiris et geyser d’El Tatio valent particulièrement le détour. De quoi se prendre une bonne dose de nature primitive.

San Pedro est le point de chute idéal pour préparer son séjour dans le désert. Vous y trouverez nombres d’agences et d’opportunités pour vous restaurer, vous loger et vous organiser. Il est notamment possible de louer un véhicule tout-terrain avec une tente sur le toit et tout l’équipement de camping dans le coffre. Rien de mieux pour partir à l’aventure et endosser la tenue d’explorateur durant votre séjour.

 

Le désert d’Atacama regorge également de sommets aux altitudes affolantes. Grimper une montagne de 6000 mètres est une expérience incroyable, rien qu’à la possibilité de voir de ses yeux la courbature de la terre. Alors que de telles hauteurs demandent bien souvent un certain niveau technique, il n’en est rien ici. Prenez un guide et une fois les préparatifs terminés, vous pouvez grimper plus haut que le Mont Blanc dans la journée. Petit plaisir qui ne gâche rien, ces sommets sont très peu visités, en faisant d’excellents endroits pour s’éloigner des foules.

 

Envie d’un coup de main pour vous organiser ? Retrouvez plus d’informations ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *