Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Minorque, le paradis écologique des Baléares

Minorque, le paradis écologique des Baléares

Pour les amateurs de nature sauvage encore préservée, Minorque est la destination à ne pas rater. Des kilomètres de côtes pas encore urbanisées et une réserve de biosphère inscrite à l’Unesco, Minorque est tout simplement fabuleuse.

Il faudra faire vite pour profiter encore du Minorque sauvage, car victime de son succès, l’île des Baléares devrait connaître un taux de réservation record pour 2017, sans succomber on l’espère au tourisme de masse comme ses voisines Majorque et Ibiza.

En plus des calanques encore vierges aux eaux turquoise, l’île, qui ne fait que 700 km², offre des paysages verdoyants au milieu de la Méditerranée. Cette richesse naturelle lui a permis d’être déclarée en 1993 Réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO, notamment pour le parc naturel de S’Albufera des Grau, la plus grande zone humide du sud de l’Europe. Situé au nord-est de Minorque, cet espace marécageux protégé abrite une grande bio-diversité et un écosystème où vivent des milliers d’oiseaux migrateurs et d’espèces animales comme la tortue de terre.

Au sud de l’île, les criques sauvages et les plages de sable blanc se suivent, tandis que l’intérieur des terres de Minorque est caractérisé par des plantations de pins, d’oliviers et de chênes verts.
Etendue sur plus de 5000 hectares, la réserve marine du nord de l’île a été créée en 1999 et permet de protéger les espèces marines vivant dans cette région méditerranéenne.

Plusieurs lieux à Minorque sont assez remarquables. C’est le cas de Monte Toro, le point culminant (358 mètres seulement). Ce n’est pas bien haut mais au sommet, la vue panoramique est superbe. Il y a aussi le sentier Camí de Cavalls, qui fait le tour de l’île et permet de faire une randonnée magnifique en longeant la côte. La ville de Ciutadella est un passage obligé pour les amoureux des jolies pierres, et Mahon pour ses petits commerces typiquement minorcains.

Le développement durable fait partie des motivations des habitants de l’île, et ce de génération en génération. L’implication pour que Minorque reste un petit paradis protégé concerne aussi bien les locaux que les touristes, et une fois qu’on y pose les pieds, on ressent tout à fait l’envie de ne pas dénaturer cette île si paisible.

Venir à Minorque est devenu beaucoup plus simple qu’avant grâce à l’ouverture de l’aéroport à Mahon aux lignes internationales. Ainsi, de France, on peut atterrir directement en haute saison sur l’île sans avoir besoin de prendre le bateau ou de passer par Barcelone ou Palma de Majorque. Sur le comparateur de vol Alibabuy.com, on peut trouver des billets d’avion pour Minorque toute l’année au départ de Paris mais aussi de province.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *