Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Quel Repas pour un Bivouac ?

Vous avez décidé de partir en randonnée pour plusieurs jours et de bivouaquer dans la nature ? Il va falloir choisir méthodiquement les provisions qui vous permettront de vous alimenter tout le long du parcours, afin d’avoir des apports énergétiques de bonne qualité vous permettant de maintenir l’effort physique tout au long de la randonnée, mais aussi pour limiter le poids et l’encombrement dans votre sac.

Lors d’un Bivouac, il est préférable de choisir des aliments qui peuvent se transporter facilement et qui ne sont pas sensibles aux changements de températures. Le repas d’excellence du Bivouac, reste le plat lyophilisé. Les repas lyophilisés sont composés d’ingrédients généralement équilibrés et adaptés à l’effort physique. Ils permettent de calculer facilement vos apports en énergie, grâce aux indications contenues sur l’emballage. Les lyophilisés permettent de varier les goûts, grâce à un large choix de repas. L’encombrement et le poids d’un repas déshydraté et minimal, ce qui permet d’optimiser le contenu de votre sac à dos. Pour ce qui est de la préparation, un repas lyophilisé nécessite d’avoir de l’eau et un moyen pour la faire chauffer. Une fois l’eau bouillante, vous pourrez la verser directement dans le sachet et patienter quelques minutes avant de déguster. Pour faire chauffer l’eau lors d’un bivouac, vous aurez besoin soit d’un réchaud à gaz, soit d’allumer un feu de camp. Pour allumer un feu de camp, il existe différentes méthodes que vous pourrez apprendre lors d’un Stage de Survie. Vous apprendrez également comment survivre dans la nature avec un minimum de matériel et comment trouver de l’eau et de la nourriture.

Repas Bivouac 1 Nuit et 1 Jour :

Lors d’une Randonnée en Raquettes à Neige dans le Mercantour, voici le contenu de mon sac en ingrédients secs :

1

2La durée de cette randonnée et bivouac en montagne était de 1 jour et 1 nuit. Pour cette course en montagne, j’ai décidé d’alléger mon sac au maximum. J’ai donc pris peu de vivres, car la durée du séjour était courte et donc j’ai eu la possibilité de m’alimenter avant et après l’effort. Pour le premier jour, j’ai opté pour un sandwich pour le repas du midi ainsi que des fruits. Cela m’a permis de gagner du temps dans la préparation du repas, car je n’avais pas d’eau à faire chauffer et peu d’emballages à transporter pour la suite du séjour. Pur le repas du soir au refuge (non gardé), j’ai emporté de fruits secs& salés pour « l’apéritif », un potage déshydraté, et un lyophilisé à base de pâtes. Pour le petit déjeuner du lendemain matin, j’ai opté pour une infusion (hydratation), du chocolat chaud (mélange sucre, chocolat en poudre et lait concentré) et des biscuits. Enfin pour le dernier repas du midi, il me restait un lyophilisé (couscous) des biscuits, des fruits et une crème mont blanc. Un poids et un encombrement minimal et des apports suffisants pour 2 journées d’efforts physiques. Pour réchauffer tous ces ingrédients, j’ai opté pour un réchaud léger à gaz. J’ai ajouté à cela un couteau et une fourchette ainsi qu’une gourde en métal et une popote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *