Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Bientôt le printemps : voyagez avec les yeux !

Bientôt le printemps : voyagez avec les yeux !

Le printemps de la nature commence bien avant le 31 mars. L’allongement des journées dès la fin décembre agit sur le système hormonal des animaux, et les végétaux aussi se réveillent petit à petit. Dès la mi-janvier, la nature sort de sa torpeur, les premières plantes fleurissent (les noisetiers et les perce-neige sont parmi les premiers), les oiseaux commencent à se disputer les territoires et à chanter. Il y a donc bien des choses à voir tout autour de soi, en ville comme à la campagne.

Pour assister au réveil de la nature, rien ne vaut une bonne paire de jumelles. Presque tous les animaux craignent l’homme et ne se laissent guère approcher, il faut les observer à distance. Mais il existe bien des modèles de jumelles différents, pour différents usages comme la navigation, l’astronomie ou l’affût crépusculaire au gibier, et ils ne sont pas idéaux pour l’observation de la nature. Mieux vaut se faire conseiller par un spécialiste comme TopOptics, mais voici quelques informations de base.

Les bonnes jumelles pour la nature

Les facteurs de grossissements efficaces pour observer la nature vont de 8x à 10x. En dessous, c’est faible pour des êtres aussi petits que des oiseaux, et au-delà, le champ de vision devient fort étroit. On trouve difficilement sa cible et l’image « danse » beaucoup devant les yeux. Il faut alors utiliser un trépied pour se stabiliser.

L’autre critère important est la luminosité qui dépend du grossissement dont nous venons de parler, mais aussi du diamètre de l’objectif des jumelles. Plus elles grossissent fort, plus elles demandent un diamètre important pour rester lumineuses. La règle de base pour des jumelles polyvalentes est que le diamètre, exprimé en millimètres, doit être au moins 4 fois plus grand que le facteur de grossissement. Ainsi, des modèles 8×32 ou 10×42 sont parfaits. Par contre, un modèle 8×21 ou 10×30 sera peu lumineux, ce qui veut dire qu’il produira une image terne, peu contrastée, s’il ne fait pas grand soleil. Bien entendu, plus le diamètre est élevé, plus les jumelles sont grandes et lourdes. Mais des 10×42, par exemple, ne pèsent que 700 gr environ et restent confortables à utiliser. Sur le site de TopOptics, vous trouvez toutes les informations pour faire le meilleur choix, ainsi que des jumelles pour tous les budgets.

Le spectacle a déjà commencé

Qu’allez-vous pouvoir admirer avec vos jumelles dès cette fin d’hiver ? Les espèces d’oiseaux les plus précoces, comme l’accenteur mouchet, les mésanges bleue et charbonnière, le troglodyte mignon, le merle noir, la grive musicienne, ont commencé à chanter dans les parcs et jardins. Quant à la grande grive draine, elle démarre en plein hiver, mais elle est plutôt forestière. C’est aussi le bon moment pour chercher l’écureuil roux, car il est en rut et donc très actif. Voir filer à toute vitesse ces diables enflammés qui se poursuivent dans les arbres sans feuilles est un spectacle ébouriffant.

N’attendez plus, commencez à voyager dès aujourd’hui. Avec vos yeux !

vorona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *