Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Socca Dance……à Nice

On dit souvent la Côte d’Azur très fréquentée l’été et aussi très chère. C’est vrai, bien sûr. Mais on ne dit pas assez qu’on peut encore y trouver des endroits sauvages (ce sera pour un prochain article) et y manger une cuisine saine et traditionnelle dans une ambiance conviviale, e tout en plein cœur du vieux Nice et pour pas plus cher que le prix d’un fastfood.

Alors, chiche ?

En fait, il faudrait plutôt dire « Alors, pois chiche » ? C’est en effet à partir de la farine de ce féculent qu’on prépare la Socca : prononcez SOOOCa avec un grand O et un petit a.

Commencez par elle !Cette institution du patrimoine culinaire Niçois est une fine galette cuite dans un four à bois sur une très grande plaque métallique ronde. Elle est préparée à la demande, découpée sur place et se mange immédiatement et bien poivrée à l’apéritif avec un petit verre de rosé ou de Prosecco.

Pour continuer, il ne faut pas manquer les petits farcis Niçois. Oignons (assez gros), courgettes (des rondes), tomates (des petites rondes, pas des mastodontes), et des aubergines (des longues de petit calibre). Pour la farce : un petit reste de viande,les herbes préférées du cuisinier, du fromage râpé, de la chapelure, la chair des légumes qu’on aura fait revenir longuement. Mais surtout pas de riz ni de chair à saucisse ! Ça c’est pour les tomates farcies du NORRRRD comme dit Loulou, ma belle-mère adorée

.

Pour finir, essayez la tourte aux blettes sucrée…Ici, on dit aussi la tarte aux herbes.

J’en vois déjà qui font la grimace !

Pour tout vous dire, j’ai fait de même quand Zézé (c’est la sœur de Loulou, mais je ne vais pas vous raconter toute ma vie non plus) m’en a préparé la première fois. Car moi, les blettes …..

Bon, mais là encore c’est du trèsl ocal et très très traditionnel : entre deux épaisseurs de pâte brisée, on y met les feuilles de blettes cuites mélangées à du sucre vanillé, des raisins secs gonflés avec un peu de rhum et des pignons de pins. C’est simple et c’est bon, alors faites comme moi, laissez votre à priori à la maison et essayez.

Si je vous ai ouvert l’appétit, il ne vous reste plus qu’à vous rendre dans une des deux institutions du vieux Nice où vous pourrez manger cela pour moins de 10€/personne (une part de Socca pour deux, un plat de petits farcis et une part de tourte aux blettes pour deux suffisent à un estomac normal).

Pour moi, le meilleur des deux est « Chez René Socca » : 2 Rue Miralheti, 06300 Nice. Mais « Lou Pilha Leva » : 10 Rue du Collet, 06300 Nice, est très typique également.

 

Dans les deux cas, pas de réservation et pas de nappes blanches : prévoyez 10 minutes de queue pour commander au comptoir, 5 minutes pour la préparation, asseyez-vous,on vous rappelle du comptoir quand c’est prêt. Partagez une des grandes tables avec des inconnus de passage ou des habitués. Dégustez et faites des rencontres pour moins de 10€ !

Alors, qui a dit que la Côte d’Azur était blingbling ?

Thierry de VillaRomane.info Maison de vacances sur la Côte d’Azur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *