Pages Navigation Menu

1001 façons de vivre un voyage unique

Types d’hébergements : où dormir en vacances ?

Types d’hébergements : où dormir en vacances ?

Quels sont les différents types d’hébergements touristiques ?

Les voyageurs disposent aujourd’hui d’un large choix de types d’hébergements. Du classique hôtel au gîte de campagne, en passant par le couchsurfing, la chambre d’hôtes ou le village de vacances, il y en a pour tous les goûts, et tous les budgets ! Chaque hébergement a ses avantages, et ses différences.

Le classique : l’hôtel
Les hôtels proposent aux touristes et aux voyageurs d’affaires la location de chambre, pour une nuit ou plusieurs. La plupart du temps, ils offrent aussi la possibilité de se restaurer sur place. Ils se distinguent généralement par un service impeccable et très professionnel, mais offrent souvent des prestations assez impersonnelles.

La clientèle de passage n’a le plus souvent que des contacts très superficiels avec les gérants et le personnel de l’hôtel. La préfecture du département d’implantation de chaque hôtel décerne un classement, qui peut aller de 0 à 4 étoiles.

Le convivial : la chambre d’hôtes

La chambre d’hôtes est une chambre chez l’habitant, avec des prestations telles que le linge de maison fourni, et le petit déjeuner compris. Parfois le repas est également proposé, et permet de savourer la gastronomie locale. C’est une formule très conviviale qui permet de découvrir un site « de l’intérieur », et d’avoir des contacts sympathiques avec les habitants de la région. Les chambres peuvent être au nombre de six au maximum, et doivent avoir chacune une surface de 12 m2 au minimum, hors sanitaires. C’est le propriétaire de la chambre qui s’occupe du ménage. Les chambres d’hôtes font l’objet d’un classement, qui va de 1 à 4 épis. C’est le « bed and breakfast » à la française.

Le chaleureux : le gîte

Un gîte est un meublé de tourisme situé dans un habitat authentique et régional, d’où son appellation courante de « gîte rural ». Ce doit être un logement indépendant de la maison du propriétaire. Il se loue la plupart du temps à la semaine, mais parfois aussi pour le weekend ou quelques jours en milieu de semaine. Il offre tout le confort moderne, permettant une occupation familiale et pratique (salle d’eau et WC, four, réfrigérateur, ustensiles de ménage…)

Les gîtes ruraux sont classés par 1 à 5 épis, selon le niveau de prestations qu’ils offrent. Avec 1 épi, ils doivent disposer d’un espace extérieur et d‘un salon de jardin. Avec 2 épis, ils proposent en plus un barbecue, un lave-linge, une télévision, et souvent du linge de table et de toilette à la demande. Un service de ménage à la demande est proposé pour les gîtes de niveau 3 épis.

Les gîtes 4 épis ont une décoration particulièrement soignée, et disposent d’une cheminée ou d’un poêle à bois. Dans les gîtes 5 épis, il y a mise à disposition d’un équipement de loisirs tel qu’une piscine, un terrain de tennis, un sauna ou un jacuzzi… C’est par exemple le cas de « l’orangeraie », superbe maison sur les hauteurs de Cannes, à Vallauris dans les Alpes-Maritimes, avec sa piscine et l’ombre des orangers et des citronniers d’un grand jardin.

Certains gîtes sont appelés « gîtes de neige », car ils sont situés à moins de 15 km d’une station de ski. C’est par exemple le cas du « Chalet Saint-Pierre », situé tout près du village d’Isola dans les Alpes-Maritimes. Il permet de profiter des pistes de ski l’hiver, mais aussi de superbes ballades en vtt l’été, ou de randonnées dans le Parc du Mercantour. D’autres gîtes permettent de pratiquer des activités équestres, pour les débutants comme pour les cavaliers émérites, et mettent à disposition des chevaux, des poneys, ainsi qu’un personnel d’encadrement.

Il existe aussi des « gîtes de pêche », offrent la possibilité de pratiquer ce sport à proximité, et prêtent tout l’équipement. Il existe même des « gîtes Panda », situés dans des Parcs naturels régionaux ou nationaux, où l’on peut observer à loisir les animaux dans leur environnement naturel, et étudier la flore locale. Les jumelles, et les cartes des sentiers de ballades, sont prêtées !

A noter également, certains gîtes, situés dans un cadre particulièrement remarquable, sont appelés « gîtes de charme ». Il n’est pas rare, par exemple, que ce type de gîte permette de découvrir un vignoble et d’apprécier sa production, directement chez le viticulteur. Enfin, de nombreux gîtes ruraux sont actuellement adaptés pour être accessibles aux personnes handicapées motrices, avec notamment un accès possible de plein pied ou par plan incliné.

Les gîtes sont particulièrement recommandés pour les familles, ou les groupes d’amis. Ne manquez pas, par exemple, les gîtes au calme avec les cigales dans le pittoresque village de Saint-Paul-de-Vence, dans les Alpes-Maritimes.  Si vous êtes séduits et avez envie de tenter par exemple une location de gîte à Nice, rendez-vous sur Gîte de France.

Le petit prix : l’auberge

L’auberge de jeunesse offre un habitat moins original et souvent un peu spartiate, mais a l’avantage d’être proposée à un prix défiant toute concurrence ! Les auberges disposent de toutes les commodités et prévoient généralement le petit-déjeuner pour les voyageurs. Souvent, les lits sont dans des chambrées, mais il est possible de trouver des chambres de 2 ou 4 lits, et même des chambres réservées aux familles. La plupart du temps, elles intéressent les jeunes désireux de visiter des villes touristiques, telles qu’Amsterdam, Barcelone ou Berlin par exemple. Si la chambre collective ne vous fait pas peur, et que vous disposez d’un petit budget, c’est la solution idéale.

L’alternatif : le couchsurfing

Apparu dans les années 2000 aux Etats-Unis, le couchsurfing a rapidement fait de nombreux adeptes dans le reste du monde. Il s’agit pour le voyageur de profiter, à titre gratuit, d’un lit ou d’un simple canapé chez l’habitant, généralement pour une nuit. Durant le séjour, le propriétaire des lieux est présent dans le logement. La mise en relation entre l’hébergeur et l’hébergé s’effectue par un service en ligne sur internet. C’est une nouvelle façon de voyager, très conviviale, qui peut faire naître des amitiés, mais qui implique d’accepter une certaine dose de promiscuité.

Un bon séjour touristique réclame un décor de qualité et des activités intéressantes sur place. Mais il demande, aussi et surtout, un hébergement à la hauteur, pour partir sur de bonnes bases. L’offre est large, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix, et passer de bonnes vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *